Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Superman: Man Of Steel

Auteur
 John Byrne (scénario & dessin)
Editeur (Collection)
 DC Comics
Date de parution
 Septembre 1991
Prix
 14.99 $
Nombre de pages
 132
Episodes VO
 Superman: Man Of Steel #1-6
Correspondance VF
 Superman: L'Homme d'Acier t.1 & 2 (Éditions Panini)

 

A stunning tale of heroics and history, SUPERMAN: THE MAN OF STEEL VOL. 1 magnificently retells and reinvents the origin and early adventures of the Man of Steel. In this fastpaced, revelatory book, Superman begins his ascension to iconic hero as he leaves Smallville and becomes Metropolis's revered protector and guardian. Featuring the Man of Steel's legendary first encounters with Lex Luthor, Lois Lane, and Batman, this amazing book also includes a deadly battle with Bizarro, a fateful encounter with Lana Lang, and Superman's astonishing discovery of his Kryptonian heritage.

L'Homme d'Acier

Unique survivant de Krypton, le nouveau-né Kal-El est envoyé sur terre dans un vaisseau spatial par ses parents qui souhaitent ainsi sauver leur fils de la destruction imminente de la planète. Là, il est découvert et adopté par un couple de fermiers, Johnatan et Martha Kent, qui vivent à Smallville. Rebaptisé Clark Kent, l'enfant devient un jeune homme et se découvre peu à peu des pouvoirs surhumains. Adulte, il s'installe à Metropolis pour devenir journaliste, et décide d'utiliser ses capacités pour aider et défendre la Terre et ses habitants en devenant Superman…

En 1986, après que le crossover Crisis On Infinite Earths ait rendu la chose possible, DC Comics décide d'effectuer un relaunch de son titre phare : Superman. Pour ce faire, ils s'allouent les services de John Byrne qui, dès 1981 chez Marvel, s'était déjà fait une très bonne réputation en ayant remis au gout du jour ''le plus grand comic-book de tous les temps'' : Fantastic Four. Pour ce reboot du père de tous les super-héros, une minisérie (Superman : Man Of Steel #1-6) sert d'introduction à la nouvelle série (Superman #1 et suivants), le TPB chroniqué ci dessous recueille les six épisodes de Man Of Steel.

Apparemment très inspiré par l'adaptation cinématographique datant de 1978, John Byrne reprend les origines de Superman à zéro. Elaguant autant que possible, le scénariste laisse de côté tout superflu et va à l'essentiel. Ainsi, et comme dans le long-métrage de Richard Donner, le premier scénario présente Kal-El comme étant le seul survivant de Krypton, envoyé sur Terre par ses parents dans le but d'être épargné par une catastrophe. Elément fondateur du mythe, ce passage de l'histoire du héros est superbement mis en scène dans un premier épisode qui résume également la jeunesse de Clark à Smallville, ainsi que la relation qui le lie avec ses parents d'adoption. Par la suite, le scénariste fait le choix plutôt discutable d'user d'ellipses temporelles entre chaque numéro. Ainsi, et dans le but de présenter tour à tour les personnages clef gravitant autour du protagoniste principal, Byrne produit des récits centrés sur Batman, Lois Lane, Lex Luthor, etc... mais que pratiquement rien ne relie entre eux. De ce fait, une fâcheuse impression de ''Best Of'' d'introduction se dégage à la lecture de cette minisérie qui aurait sans aucun doute gagné à se concentrer sur une grande trame avec d'autres éléments en parallèle, plutôt que de vouloir manger à tous les râteliers et présenter en six épisodes la moitié des figures qui gravitent autour du kryptonien. Reste tout de même de très bons moments (les origines de la légende, la naissance de Bizarro, ou encore le dernier épisode dans lequel Kal-El est hanté par ses géniteurs) qui assurent une lecture fort plaisante.

Aux dessins, la déception est de mise. Alors certes, on reconnait bien la patte de John Byrne dans ces planches : la narration est fluide et rythmée, les cadrages et points de vue sont bien pensés pour servir les scènes clef des différents récits, etc..., mais malheureusement, au niveau du graphisme en lui-même, le bât blesse. En effet, sous l'encrage de Dick Giordano et les couleurs de Tom Ziuko, le trait de Byrne semblent irrémédiablement fade, impersonnel et trop propret. On est bien loin de la qualité visuelle du run de l'artiste sur Fantastic Four, et c'est bien navrant.

Au final, ce relauch de L'Homme d'Acier se révèle être mi-figue, mi-raisin. Bien que contenant de très bonnes idées, le travail de John Byrne est entaché par une partie graphique quelconque et une discontinuité dans les scénarios. Dommage donc que cette minisérie qui permet, une fois n'est pas coutume chez DC, de rendre le personnage principal accessible à tous sans en connaître un wagon sur la continuité, ne sorte pas un peu plus du lot…

Derniers commentaires

You are here: DC Superman Superman: Man Of Steel
icone_rss