Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

All-Star Superman t.2

Auteur
Grant Morrison (scénario), Frank Quitely (dessin)
Editeur (Collection)
DC Comics
Date de parution
Février 2009
Prix
12.99 $
Nombre de pages
160
Episodes VO
All-Star Superman #7-12
Correspondance VF
Superman & Batman HS #2, 5 & 7 (Éditions Panini)

 

In this follow-up to the hit ALL STAR SUPERMAN VOL. 1, the Man of Steel goes toe-to-toe with Bizarro, his oddball twin, and the new character Zibarro, also from the Bizarro planet. And Superman faces the final revenge of Lex Luthor -- his own death!

Une fin digne de lui

Suite et fin des aventures de Superman selon Grant Morrisson dans la ligne All Star, permettant à ses auteurs de prendre leurs libertés avec les personnages connus de l'univers DC.

Dans ces 6 derniers épisodes, on sent l'histoire démarrer. Enfin, dirosn nous ? Oui. Et non. Parce qu'il fallait quand même "présenter" les personnages façon Morrisson. Par contre, c'est vrai que ces 6 derniers épisodes sont denses, et que les histoires sont quand même rapidement expédiées. On suit donc Superman aller en Enfer et en revenir (l'Enfer, ici, étant représenté par Bizarro World), résoudre le problème de son héritage, faire son testament, créer la Vie (nous, en fait, puisqu'il crée un monde dans lequel Siegel et Schuster inventent le personnage pour leur BD ...), etc ... Il prépare son monde à vivre sans lui en accomplissant 12 Travaux, tels qu'il lui avait été prédit par Samson, le voyageur temporel.

Un final en apothéose, donc, pour un personnage qui n'a jamais été aussi sympathique, savoureux et agréable à suivre. Cependant, le récit de Morrisson, comme dit plus haut, est extrêmement dense et aurait sûrement mérité quelques épisodes de plus.Les notes de fin de magazines sont, en ce sens, extrêmement précieuses. Pour une fois que l'on a plaisir à lire du Christian Grasse ... L'émotion est au rendez-vous, les dialogues sont excellents, un sans-faute.

Les dessins de Frank Quitely, eux aussi, participent au plaisir de lire. Pas ou peu d'innovation dans le graphisme, du storytelling classique, même dans l'épisode sur Bizarro World qui aurait pu etre propice à plus de délire, mais de belles poses, de beaux visages, de beaux angles ... Là encore, un quasi-sans-faute pour le dessinateur britannique (oui, j'aurais bien aimé qu'il se lâche plus sur Bizarro World quand même ...)

Un must indispensable, qui mérite une réédition en grand format librairie.

Les 6 derniers épisodes sont, pour l'instant, disponibles en VF dans le magazine Superman/Batman n°s 2, 5 et 7.

Superman forever!

Par une sombre machination, Lex Luthor a réussi à empoisonner l’Homme d’Acier avec une overdose de radiations solaires. Et tandis que ce génie du crime languit derrière les barreaux, ses plans concernant le boyscout que le monde adule et que Lex déteste sont loin d’être achevés. Pendant ce temps, Superman continue d’enchaîner prouesses et exploits alors que ses pouvoirs commencent à baisser… Il n’y a plus de temps à perdre !

Pour ce qui est de la partie graphique, Frank Quitely au dessin et Jamie Grant à la colorisation continuent leur collaboration. Comme lors des six premiers épisodes, l’écossais fournit un travail d’excellente facture. Les personnages massifs qu’il représente avec son trait fin et puissant prennent vie dans des planches au storytelling maîtrisé de bout en bout. Si on pourra peut-être reprocher à l’artiste d’être un poil trop classique dans sa mise en scène (très peu de pages échappent au canevas cases/gouttières), force est de constater que sa narration est extrêmement bien gérée au niveau de la fluidité et du rythme. Du niveau de zoom à l’angle de vue, tous les choix de Quitely s’avèrent payant tant ils fonctionnent parfaitement avec l’histoire que Morrison est en train de nous raconter.

Au scénario, Grant Morrison poursuit sa narration de l’épopée homérique qu’il inflige à Superman. Une douzaine de travaux herculéens à abattre avant de disparaître à tout jamais, tel est le destin qui s’acharne sur Kal-El. Continuant sur le même modèle que précédemment (grosso-modo un thème/personnage secondaire par épisode, tout en faisant avancer le récit principal bien évidemment), l’auteur nous propose ce qui est peut-être l’une des plus belles histoires de Superman. Si certains épisodes se démarqueront par leur côté décalé et très ‘‘morrisonien’’ (le #8 Us Do Opposite sur Bizarro World, ou le #10 Neverending dans lequel Superman crée un univers qui s’avère être le notre), le lecteur retiendra surtout l’émotion palpable du récit (surtout vers la fin). La rédaction du testament de Superman est en ce sens une idée sensationnelle où le texte de Morrison, sans jamais tirer sur la corde sensible, arrive à toucher droit au cœur. De plus, un final grandiose en forme d’apothéose met un terme (ou pas...) de bien belle manière à cette série.

En bref, sans aucun doute l’une des meilleures histoires de Superman qu’il ait été donné de lire à votre humble serviteur (avec le Whatever Happened To The Man Of Tomorrow ? d’Alan Moore). Définitivement un must-have !

Derniers commentaires

You are here: DC Superman All-Star Superman All-Star Superman t.2
icone_rss