Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Jack Kirby's Fourth World, t.2

Auteur
 Jack Kirby (scénario & dessin)
Editeur (Collection)
 DC Comics
Date de parution
 Août 2007
Prix
 49.99 $
Nombre de pages
 396
Episodes VO
 Superman's Pal, Jimmy Olsen #141-145, Forever People #4-6, New Gods #4-6, Mister Miracle #4-6
Correspondance VF
 Super-Héros #6-8 (Éditions Aredit), New Gods (Éditions Bethy), Mister Miracle (Éditions Vertige Graphic), divers autres...

 

Continuing the 4-book series collecting the work of Jack Kirby! DC collects four series — THE NEW GODS, THE FOREVER PEOPLE, MISTER MIRACLE and SUPERMAN'S PAL JIMMY OLSEN — in chronological order as they originally appeared. These comics spanned galaxies, from the streets of Metropolis to the far-flung worlds of New Genesis and Apokolips, as cosmic-powered heroes and villains struggled for supremacy.

In this second volume, collecting NEW GODS #4-6 ,FOREVER PEOPLE #4-6, JIMMY OLSEN #141-145 and MISTER MIRACLE #4-6 , the evil Darkseid's schemes continue to unfold while the New Gods, Forever People, Mr. Miracle and other heroes battle his many minions!

Big Bonus ! Big Surprise ! Big Barda !

Chacun de leurs côtés et à leurs manières, Orion, Miracle Man, les Forever People et Jimmy Oleson continuent à lutter contre les plans diaboliques de Darkseid…

On commence avec les Forever People pris au piège par Desaad, un des bras droits de Darkseid. Dans cette série délirante, Jack Kirby s'amuse beaucoup avec les attachants personnages que sont Moonrider, Big Bear, Vykin The Black, Serifan et Beautiful Dream. De plus, avec ces trois épisodes, l'auteur leur adjoint un nouveau protagoniste d'origine asiatique : Sonny Sumo qui, sans en être conscient, arrive à maîtriser l'équation d'anti-vie... Autant dire que Darkseid est à l'affut ! Si, visuellement, le travail du maître est très vivant et dynamique à souhait, pour ce qui est du fond (et si on met de côté l'anthropocentriste Superman's Pal Jimmy Oleson), ce titre est sans aucun doute le plus naïf du Fourth World. En effet ce Forever People montre la fougue de la jeunesse de New Genesis, ne craignant rien, et étant avide d'aventures et de batailles. Dans un sens, les récits collent à cette inconscience juvénile, mais du coup cela manque parfois un peu de profondeur…

Tout le contraire de The New Gods où l'on continue à suivre la quête d'Orion sur Terre. Dans son récit, Kirby confronte les Nouveaux Dieux (Orion, Lightray, etc ...) à de simples humains qui ne comprennent pas toujours très bien ce qui leur arrive (Victor Lanza, Claudia Shane, etc ...). Même si certains personnages inventés par l'auteur ne sont pas toujours du meilleur effet (le Black Racer fait un peu kitsch, quand même), l'artiste arrive à faire de l'aventure d'Orion une histoire universelle et homérique avec un personnage principal ambivalent et foutrement intéressant (dont on en apprendra plus dans le prochain Omibus). De plus, la partie graphique n'est pas en reste, avec des planches à tomber par terre (Orion et Lightray sur une machine démentielle dans The Glory Boat, #6). Toujours (et sans aucune hésitation) la meilleure série des quatre !

Du très bon, on passe au plutôt moyen avec Superman's Pal Jimmy Oleson et les cinq épisodes recueillis ici. Même si certains thèmes sont intéressants et presque visionnaires (le D.N.A. Project), et si quelques scénarios titillent le fan de genre (#142, The Man From Transilvane ! et son hommage aux créatures des studios Universal - Dracula, Frankenstein, la Momie, etc.), le niveau de l'ensemble reste bien pauvre en comparaison des trois autres séries. Et ce n'est pas le caméo de Don Rickles (humoriste américain bien connu du l'époque) et ses gags quelque peu désuets qui vont venir arranger les choses… Bôf !

Alors que New Gods et Forever People montre le conflit qui opposent New Genesis et Apokolips du côté des combattant, Mister Miracle expose quelque part les sentiments des objecteurs de conscience, de ceux qui veulent fuir cette guerre fratricide. Dans son obstination à échapper à son destin qui voudrait qu'il combatte aux côtés des forces du mal, Scott Free (aka Miracle Man) devient au fil des épisodes une figure des plus passionnantes. Non content de cela, Kirby nous offre un autre personnage très captivant (et qu'on peut aussi considérer comme un manifeste en faveur de l'égalité des sexes) : Big Barda. Femme forte, guerrière née, Barda est souvent celle qui sauve Mister Miracle des pires embrouilles alors que la logique sexiste voudrait que cela soit l'inverse… D'un point de vue graphique, la série est également une réussite. Avec des inventions, mécanismes et autres pièges complètement fous tout droit sortis de son esprit génial, l'illustrateur arrive à amener à la vie tout ce beau monde via une succession de cases pleine d'énergie et de dynamisme. La très bonne surprise de cette collection !

A noter, pour ceux qui aimeraient encore mieux apprécier le travail du King, que ce volume, comme le précédent, contient en bonus de superbes crayonnés de l'artiste par lesquels on peut apprécier toute la puissance de son style.
   
En conclusion, la collection continue dans la lignée du premier opus, c'est-à-dire plutôt bien. Donc autant ne pas hésiter et se faire plaisir avec ces très beaux objets !

Derniers commentaires

You are here: DC Jack Kirby's Fourth World Omnibus, Vol. 2
icone_rss