Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Jack Kirby's Fourth World, t.1

Auteur
 Jack Kirby (scénario & dessin)
Editeur (Collection)
 DC Comics
Date de parution
 Mai 2007
Prix
 49.99 $
Nombre de pages
 396
Episodes VO
 Superman's Pal, Jimmy Olsen #133-139, Forever People #1-3, New Gods #1-3, Mister Miracle #1-3
Correspondance VF
 Super-Héros #1, 3 & 4 (Éditions Aredit), New Gods (Éditions Bethy), Mister Miracle (Éditions Vertige Graphic), divers autres...

 

After co-creating a number of legendary comic book heroes — including The Fantastic Four and The Hulk — legendary writer/artist Jack Kirby came to DC Comics in 1970 to create his magnum opus: four interlocked adventure series that were known collectively as "The Fourth World."

Now, for the first time, DC collects Kirby's four series — THE NEW GODS, THE FOREVER PEOPLE, MISTER MIRACLE and SUPERMAN'S PAL, JIMMY OLSEN — in chronological order as they originally appeared. These comics spanned galaxies, from the streets of Metropolis to the far-flung worlds of New Genesis and Apokolips, as cosmic-powered heroes and villains struggled for supremacy.

THE FOURTH WORLD VOL. 1 features the debuts of Orion of the New Gods, the evil Darkseid, super-escape artist Mister Miracle and many others, and features numerous appearances by Superman, from the pages of SUPERMAN'S PAL, JIMMY OLSEN #133-139, FOREVER PEOPLE #1-3, NEW GODS #1-3 and MISTER MIRACLE #1-3!

Try the Boom Tube… If you dare !

Tentant de maîtriser l'équation d'anti-vie pour mener à bien ces desseins les plus noirs, Darkseid est prêt à tout. Orion, Miracle Man, les Forever People et Jimmy Olsen arriveront-ils à l'en empêcher ?

Dans cette collection de magnifiques Omnibus, DC exhume, dans l'ordre chronologique de leurs parutions, tous les épisodes des séries composant le Fourth World, formant ce qui est sans doute la meilleure période du King of Comics : Jack Kirby !
 
On commence avec Superman's Pal, Jimmy Olsen qui se taille la part du lion avec pas moins de 7 épisodes sur les 16 que contient le recueil. Si les planches laissent, dès les premières pages, apparaître la patte du maître avec des inventions visuelles toutes plus folles les unes que les autres (le Whiz Wagon !), on se lassera cependant très vite du côté enfantin de la série, et ce, malgré des récits d'anticipation bien vus (les dérives du clonage). Humour neuneu, héros ultra-ciblés (Jimmy Olsen, les têtes à claques de la Newsboy Legion), langage ''moderne'' de l'époque,… Le titre est clairement dédié à un lectorat jeune et n'offre malheureusement pas tout ce qu'on est en droit d'attendre de Jack Kirby.

Avec leurs 3 premiers épisodes, les Forever People corrigent le tir. Sortant tout droit de leur Boom Tube, cette fine équipe de hippies de l'espace recherche leur amie Beautiful Dreamer enlevée par Darkseid qui désire l'utiliser pour interpréter l'équation d'anti-vie. Avec un concept complètement barré dans lequel un certain Infinity Man apparaît après que ces quatre héros aient uni leurs forces dans leur Mother Box, Kirby se lâche totalement dans un grand délire non-stop. Bad guys pas piqués des hannetons et visuellement très réussis (Mantis en tête), situations et scénarios prenants (la secte de Glorious Godfrey), la série a tout pour plaire aux amateurs de comics fêlés du caisson (fan de la Doom Patrol de Morrison, si tu nous lis…). La bonne surprise de cette collection.

Meilleure des quatre séries proposées et chef d'œuvre à part entière, le New Gods occupent également 3 épisodes du recueil. Grande fresque épique, ce conte mythologique voit se confronter le peuple de New Genesis (terre verdoyante et utopique guidée par Highfather) à celui d'Apokolips (monde sombre et infernal dirigé par Darkseid). On y suit plus particulièrement le destin d'Orion, un héros pour le moins tourmenté. Évitant le manicchéisme trop souvent inhérent à ce genre de récit, Kirby arrive, tout en creusant le traitement de ses personnages torturés qui vont petit à petit se découvrir, à offrir une histoire profonde et qui accroche dès les premières pages. Et quand, en plus comme c'est ici le cas, l'artiste, graphiquement très inspiré, excelle dans des représentations grandioses et pleines de dynamisme, le lecteur ne peut qu'être conquis !

Pour finir, et toujours avec 3 épisodes, Miracle Man est construit de manière beaucoup plus classique mais est très loin d'être désagréable à suivre. Scott Free reprenant le flambeau de Thaddeus Brown devient le nouveau Miracle Man. Accompagné de son fidèle assistant Oberon hérité de son prédécesseur (et qui fait office d'élément comique dans la série), l'artiste de l'évasion d'origine extra-terrestre utilise sa Mother Box pour déjouer les pièges des alliés de Darkseid. Si les scénarios restent plutôt basiques, Kirby arrive à néanmoins à créer la surprise, notamment dans le #3 qui propose, avant l'avènement du jeu vidéo, une sorte de Plateform Game en BD avec une succession de cases remplies d'action jusqu'à ras-bord et dont on se réjouit de connaître la suite dans le prochain Omnibus.
    
Une collection qui commence plutôt bien et dont l'achat est indispensable à tout fan de Kirby.

Derniers commentaires

You are here: DC Jack Kirby's Fourth World Omnibus, Vol. 1
icone_rss