Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Green Lantern, vol.3 - t.1 No Fear

Auteur
 Geoff Johns (scénario), Darwyn Cooke, Carlos Pacheco, Ethan Van Sciver & Simone Bianchi (dessin)
Editeur (Collection)
 DC Comics
Date de parution
 Mai 2008
Prix
 12.99 $
Nombre de pages
 176
Episodes VO
 Green Lantern vol.3 #1-6
Correspondance VF
 DC Universe #15-19 (Éditions Panini)

 

A softcover edition collecting GREEN LANTERN #1-6 and GREEN LANTERN SECRET FILES #1! Hal Jordan is back from the dead — now watch as he reestablishes his life as a pilot. Standing in his way, though, is one of the deadly Manhunter androids followed by the Shark.

Même pas peur!

Hal Jordan a été ressuscité et s'est racheté. Maintenant, il est temps pour lui d'aller de l'avant dans sa vie civile et surtout en tant que Green Lantern, protecteur du secteur 2814. Mais alors que sur terre, il reprend du service comme pilote de l'Air Force, Jordan doit faire face à de nouvelles menaces. D'anciennes connaissances refont surfaces…

Si avec GL : Rebirth, Geoff Johns avait réussit à éveiller la flamme chez le lecteur, ici avec ce No Fear, le soufflet retombe quelque peu. Mangeant à tous les râteliers, le scénariste ratisse large. Johns brosse le fanboy dans le sens du poil avec de gros clins d'œil à la clef qui, à part perdre le novice dans les méandres de la continuité, ne servent à rien. Mais il flatte également les amateurs de gore (corps calciné avec tripailles et os à l'air, tête arrachée sortant de la gueule d'un requin humanoïde, etc.) sans que ces scènes ne servent réellement l'histoire. On aurait préféré qu'il mette plus d'énergie pour construire une trame globale solide et mieux écrite, comme l'était Rebirth… Car en effet, et bien que l'auteur gère admirablement le développement du héros et ses rapports avec sa famille (l'épisode sur les origines, les scènes avec son frère, etc.), les diverses intrigues du récit peinent à convaincre. Allant trop vite en besogne, Johns intègre pléthore d'éléments qui auraient mérité d'être élaborés sur la longueur (on n'est pas dans une mini cette fois !). De plus, la plupart des scènes d'action tombent à plat avec un Hal Jordan qui s'en sort chaque fois en deux coups de cuillères à pot. Plutôt rageant quand on a lu Rebirth !

Pour la partie graphique, quatre artistes se partage la tâche :

Sur ses deux épisodes (#4-5), Ethan Van Sciver produit un travail dans la droite lignée la mini-série Rebirth : beau et, la plupart du temps, efficace… Mais non plus pas exceptionnel.

Possédant un style moins ''réaliste'' que son collègue, Carlos Pacheco (#1-3) fait mouche, principalement par un storytelling abouti. Très fluides, ces compositions de pages sont certes moins variées que celles de Van Sciver, mais elles ont le mérite de servir au mieux les scénarios de Geoff Johns. Avec une très bonne gestion du rythme et un style agréable à l'œil, le travail de Pacheco est des plus agréables à suivre.

Dans l'épisode qui revient notamment sur les origines de Green Lantern/Hal Jordan (Green Lantern Secret Files And Origins), Darwyn Cooke nous fait un remake de certaines planches de son chef d'œuvre DC : The New Frontier. Sauf que là, c'est malheureusement peu inspiré et plutôt banal… Vraiment dommage quand on sait de quoi le canadien est capable !

Ayant déjà officié chez DC sur The Shining Knight (une des sept minis constituant le 7even Soldiers Of Victory de Grant Morrison), Simone Bianchi met la pâtée à tout ce petit monde ! Son style peint unique mis en valeur par une gestion des couleurs harmonieuse est un ravissement pour les yeux ! Et quand, en plus, l'italien se lâche dans ces compositions de pages, cela en devient foutrement bandulatoire et on en redemande ! Un artiste à suivre de près, très prochainement dans le Astonishing X-Men de Warren Ellis chez Marvel.

Si GL : Rebirth constituait un très bon récit qui donnait confiance pour la série régulière, ces 6 premiers épisodes sont plutôt décevants. Alors oui, avec son écriture orientée fanboys, Geoff Johns s'assure de se mettre une partie du lectorat dans la poche… Mais les autres qui recherchent ''simplement'' une bonne histoire resteront sans doute de marbre à l'appel de ces sirènes…
 

Derniers commentaires

  • Y The Last Man t.10
    Hello, Neat post. There's a problem with your site in internet explorer, wo... Suite...
    21/05/17 - 06h33
    Par Guest
  • Policier puis fantastique.
    Hello, Neat post. There's an issue along with your site in internet explore... Suite...
    14/05/17 - 16h14
    Par Guest
  • Glossaire
    This page really has all of the information I wanted concerning this subjec... Suite...
    04/05/17 - 05h14
    Par Guest
  • Glossaire
    I love your blog.. very nice colors & theme. Did you make this website your... Suite...
    04/05/17 - 01h14
    Par Guest
  • Into The Negative Zone
    I see your page needs some fresh & unique articles. Writing manually is tim... Suite...
    30/04/17 - 18h58
    Par Guest
  • Callipygie ?
    Great goods from you, man. I have understand your stuff previous to and you... Suite...
    29/04/17 - 03h17
    Par Guest
You are here: DC Green Lantern Green Lantern vol.3 t.1 - No Fear
icone_rss