Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

DC Universe: The Stories Of Alan Moore

Auteur
 Alan Moore (scénario), Divers (dessin)
Editeur (Collection)
 DC Comics
Date de parution
 Janvier 2006
Prix
 19.99 $
Nombre de pages
 304
Episodes VO
 Divers (cf. texte ci-dessous)
Correspondance VF
 L'Univers des Super-Héros DC (Éditions Panini)

 


Don't miss this exhaustive collection featuring the World's Greatest Super-Heroes as interpreted by one of the most acclaimed authors in comics! The work of Alan Moore (WATCHMEN, V FOR VENDETTA, THE LEAGUE OF EXTRAORDINARY GENTLEMEN) in the DCU during the 1980s is considered a benchmark for great stories with fresh approaches to iconic characters. Collected in this volume are all of Moore's Superman and Batman stories, including the long out-of-print "Whatever Happened to the Man of Tomorrow?" as well as, for the first time in trade paperback, BATMAN: THE KILLING JOKE (illustrated by Brian Bolland, who provides a new cover).

This volume — which no comics fan should be without — collects stories from ACTION COMICS #583, BATMAN ANNUAL #11, BATMAN: THE KILLING JOKE, DC COMICS PRESENTS #85, DETECTIVE COMICS #549-550, GREEN LANTERN #188, THE OMEGA MEN #26-27, SECRET ORIGINS #10, SUPERMAN #423, TALES OF THE GREEN LANTERN CORPS ANNUAL #2 & 3, SUPERMAN ANNUAL #11 and VIGILANTE #17-18.

Alan Moore & DC

Ce recueil compile les meilleures histories d'Alan Moore pour l'univers DC.

On commence avec For The Man Who Has Everything (Superman, Annual #11). Dave Gibbons aux dessins, ce n'est pas encore les Watchmen, mais l'artiste maîtrise tout de même bien son sujet. Pour ce qui est du scénario, Moore trouve un prétexte (un cadeau piégé) pour montrer au lecteur les désirs secrets du Fils de Krypton. Et tout n'est pas rose, loin de là… Le récit navigue donc entre les fantasmes de Superman et la réalité dans laquelle Wonder Woman, Batman et Robin tentent de venir en aide à l'Homme d'Acier. Une histoire où Superman est mis à nu et dans laquelle le traitement du personnage en devient donc passionnant.

On continue avec Night Olympics (Detective Comics #549 & 550), histoire très courte mettant en scène Green Arrow. En 14 pages, Moore offre sa vision de l'archer le plus célèbre de DC. Le tout est magnifiquement mis en image par Klaus Janson (qui pour le coup est bien plus intéressant que dans le Batman : Gothic de Morrison).

Ensuite, le drolatique  Mogo Doesn't Socialize (Green Lantern #188) introduit le membre le plus atypique du Grenn Lantern Corps. En moins de dix pages, Moore (avec Dave Gibbons aux crayons) arrive à rendre intriguant ce nouveau personnage qui sera utilisé plus d'une fois dans la série par la suite. Très fun !

Avec Jim Baikie aux dessins, Father's Day (Vigilante #17 & 18) propose une histoire assez tendue. Dans ce scénario, Vigilante poursuit un pédophile qui s'en prend à son ancienne victime (qui n'est autre que sa propre fille) après sa sortie de prison. En décortiquant les pensées du sadique, Moore ose montrer la relation amoureuse fantasmée par le père sans jamais tomber dans l'obscénité ou la gratuité. Un récit sur le fil du rasoir.

Brief Lives et A Man's World (The Omega Men #26 & 27) donnent en 4 pages chacun un aperçu de l'humour subtil de Moore. Kevin O'Neill et Paris Cullins se chargent du graphisme.

Dans The Jungle Line (DC Comics Presents #85), Superman voit ses pouvoirs disparaitre sous l'effet d'un champignon accroché à une météorite. Aux portes de la mort, un autre végétal lui viendra en aide… Ni le traitement du personnage de Superman, ni celui de Swamp Thing (puisque c'est bien de lui qu'il s'agit) ne sortent de l'ordinaire, on a eu vu le scénariste plus inspiré. De plus, l'épisode est pauvrement mis en image par Rick Veitch. Plutôt moyen donc.

Un Kevin O'Neill très brouillon met en image ce Tygers (Tales of The Green Lanterns Corps Annual #2) dans lequel Abin Sur visite une planète peuplée de démons. Le prédécesseur d'Hal Jordan en apprend beaucoup sur son avenir… Une histoire qui ajoute de la consistance à la mythologie de Green Lantern.

Attention, petit chef d'oeuvre! Avec Whatever Happened To The Man Of Tomorrow ? (Superman #423 & Action Comics #583), Alan Moore offre au lecteur un magnifique hommage à l'Homme d'Acier. L'auteur anglais arrive en 2 épisodes seulement à s'emparer du personnage, faire ressortir l'essence même du mythe, pour au final lui offrir une ''mort'' des plus réussies. Aux crayons, on retrouve l'excellent Curt Swan (accompagné de George Pérez et Kurt Schaffenberger) qui magnifie l'icône par un trait fin et précis. Et quand, en plus, les compositions de pages sont maitrisées et servent l'histoire comme ici… C'est un régal !

Dans Footsteps (Secret Origins #10), on nous conte les origines du Phantom Stranger. Malheureusement, ces quelques pages sont gâchées par un Jim Aparo peu inspiré. Dommage.

Encore une histoire de Green Lantern avec In Blackest Night (Tales Of The Green Lantern Corps Annual #3). Moore nous explique les déboires de Katma Tui qui est censé enrôler un nouveau Green Lantern. Seulement voilà, dans ce monde, les concepts de couleurs ou de lumières n'existent pas… Plutôt problématique ! Récit très drôle dans lequel même les Gardians font de l'humour. Aux dessins, Bill Willingham offre un très bon travail.

Dans Mortal Clay (Batman Annual #11), Moore délaisse le Justicier de Gotham pour mieux se concentrer sur l'esprit dérangé de Clayface. L'auteur en fait son narrateur et on atteint des sommets dans la folie ! Un excellent scénario bien mis en image par George Freeman.

On finit en beauté avec The Killing Joke. L'excellent Brian Bolland (Camelot 3000, entre autres) fait des étincelles aux dessins. Son trait propre et racé magnifie le récit du début à la fin. Pour ce qui est du scenario, ce n'est sans doute pas la meilleure histoire qu'à pu produire Alan Moore, mais elle réserve tout de même de très bons moments (les scènes du bar, les monologues du Joker, etc.). Une histoire de Batman (ou plutôt du Joker…) réussie !

En résumé, ce recueil est une très bonne entrée en matière pour qui voudrait découvrir les travaux les plus mainstream d'Alan Moore.

Derniers commentaires

You are here: DC DC Universe: The Stories Of Alan Moore
icone_rss