Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

t.21 - The Mother of Mountains

Usagi Yojimbo t.21
Auteur(s) Stan Sakai
Editeur (collection)
Paquet (Paquet Manga)
Date de parution
Novembre 2011
Prix 6€
Nombre de pages
176
Episodes VO Usagi Yojimbo #83-89
usagi yojimbo 21

Quand la peste frappe une ville frontière dans les montagnes de la Province Geishu, le Seigneur Noriyuki envoie sa loyale garde du corps Tomoe pour examiner la situation, bien plus épouvantable que prévu… Mais la position éminente de Tomoe dans le clan Geishu suscite bien des convoitises et son absence pourrait bien s'avérer préjudiciable à la samouraï. Une fâcheuse situation dont seul Usagi pourra la sortir…

C'est reparti pour Usagi !

Cela faisait presque un an que l’on était sans nouvelles du lapin samouraï, et voilà que les éditions Paquet nous abreuvent de trois tomes en l’espace de quelques mois ! Bref, un retour très attendu et amplement mérité tant Usagi Yojimbo est une des perles du comics actuel.

Les quelques tomes précédents faisaient la part belle aux courtes histoires d’une ou deux épisodes, approfondissant tel ou tel personnage, clarifiant des situations, plaçant les pions sur l’échiquier. Ici, Stan Sakai frappe un grand coup en nous proposant une saga complète de 176 pages ! En effet, un village de la province geishu semble la proie d’une épidémie de peste. Tomoé, servante samouraï du seigneur Noriyuki, va enquêter sur les lieux et se rendre compte que cette épidémie n’est qu’un vaste mensonge destiné à asservir les villageois afin de commencer un plan de conquête de l’empire geishu. Usagi, rentrant dans la province après avoir laissé son fils Jotaro à son mentor, ne sera pas de trop pour aider Tomoé, d’autant que le lapin et la chatte semblent être de plus en plus complices…

Nos deux amis sont mis à mal dans cette saga prenante et assez sombre, et il est difficile de lâcher l’album une fois l’histoire entamée tant les situations semblent de plus en plus désespérées. Mais jusqu’à présent, et on en a pris l’habitude, tout se finit (plus ou moins) bien à chaque fois pour notre lapin samouraï. L’auteur utilise peu de personnages pour cette saga (et c’est un peu dommage, tant toutes ses créations sont charismatiques), ce qui va lui permettre de bien étoffer les relations – pudiques et touchantes – entre Usagi et Tomoé et surtout de proposer une histoire centrée sur le suspens et l’action plutôt que sur l’approfondissement des personnages. Cette orientation est un tantinet regrettable, bien que le récit reste souvent centré sur Tomoé et son histoire. Mais dit autrement, il manque un petit quelque chose. Il faut dire qu’il est facile de faire la fine bouche avec Usagi Yojimbo tant la série est d’une qualité et d’une constance exemplaire depuis plus de 25 ans (!).

Mais au moins, avec une histoire principalement focalisée sur l’action et l’aventure, on ne peut pas être déçu des dessins ! Ligne claire et épurée, Stan Sakai va à l’essentiel et se concentre surtout sur une narration d’une lisibilité impressionnante (entre autre lors d’un combat au sabre opposant Usagi et Tomoé à deux groupes de mercenaires dans une course-poursuite mortelle et frontale, avec en plus quelques cavaliers, et en pente de montagne s’il vous plait !). Mais ce storytelling d’une rare maîtrise ne fait pas tout, et Sakai est aussi expert dans l’art d’arriver à rendre ses animaux de personnages le plus humain possible, grâce à une palette d’expressions faciales rendant l’usage des mots souvent inutile, et son sens du détail et des décors nous immergeant sans peine dans le Japon médiéval traditionnel.

Cette éprouvante aventure (du moins pour notre lapin favori) n’est certes pas le meilleur tome d’Usagi Yojimbo, mais ces 176 pages sans temps mort et merveilleusement bien exécutées pourraient se résumer en deux mots : efficacité et qualité. Vivement la suite.

Derniers commentaires

You are here: Dark Horse Usagi Yojimbo t.21 - The Mother of Mountains
icone_rss