Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

t.1 - Le Rêve Américain

Martha Washington
Auteur(s) Frank Miller (scénario), Dave Gibbons (dessin)
Editeur (collection)
Delcourt (Contrebande)
Date de parution
Juin 2010
Prix 19€99
Nombre de pages
220
Episodes VO Martha Washington : Give me Liberty #1-4
martha washington 1

Devenus depuis plus de dix ans le théâtre d'une guerre fratricide entre l'armée, les natifs américains et une milice de néonazis gays, les États-Unis n'ont plus d'unis que le nom. Dans ce monde à la dérive émerge Martha Washington, jeune femme qui va s'élever à la seule force de son courage et de sa détermination pour, au final, devenir le symbole qui empêchera le monde de s'autodétruire.

Frank Miller. Dave Gibbons. Martha Washington !

1986. Frank Miller sort The Dark Knight Returns. Dave Gibbons commence les illustrations de Watchmen. C’est tout l’univers du comics super-héroïque qui va s’en trouver bouleversé. Inutile de préciser que les deux auteurs s’étaient mis une sacrée pression et étaient attendus au tournant pour leur projet commun débuté en 1990, Martha Washington.

L’idée était de brosser une critique acerbe des Etats-Unis à travers les yeux d’une femme forte, de couleur qui plus est, Martha Washington. Dans un futur alors proche (en l’an 2009), le pays est en proie à des conflits ethniques de toute sorte. La jeune Martha va grandir dans un ghetto à ciel fermé, gigantesque prison de métal dont il est quasiment impossible de sortir. Violences en tout genre sont le lot quotidien, et elle va finalement réussir à sortir de ce trou en s’engageant dans la PAX, la force armée américaine. Commençant à se faire un nom, elle sera témoin malgré elle d’une alliance entre des hauts gradés et des actionnaires véreux, et va constamment se faire mettre des bâtons dans les roues pour l’empêcher de grimper. En plus de cela, un changement « forcé » de président va faire littéralement imploser le pays, qui va être divisé en une dizaine de factions indépendantes et gorgé de guerres civiles diverses.

L’univers dépeint par Frank Miller est un savant mélange d’uchronie réaliste poussée à la puissance 10, de critiques acerbes de son pays et d’un zeste de folie furieuse à la Ellis dans ses bons jours. Mais si on pourrait penser de prime abord à un message de fond savamment dissimulé par une ironie mordante, le ton de l’album (malgré toutes les situations assez hallucinantes qui s’y passe) est résolument sombre, violent et pessimiste. Et le scénario assez inégal dans son ensemble : Frank Miller veut y insérer le plus d’idées, de situations possibles, mais tout cela nuit à l’unicité de l’album et à l’attention du lecteur tout au long de l’aventure extrême de notre Martha. On pourrait également reprocher des personnages archétypaux et peu fouillés, malgré ce personnage féminin haut en couleur qui va prendre son destin en main et qui nous rappelle d’une certaine manière la Halo Jones d’Alan Moore. Difficile donc d’appréhender le scénario fouillé de Miller tant les manières de l’aborder sont multiples : tout le monde peut au final trouver son compte dans cette épopée pleine de rebondissements, et il ressort quand même en fin d’album un goût agréable en bouche qui nous pousse à découvrir les deux tomes suivants.

Par contre, les somptueux dessins de Dave Gibbons ne peuvent que faire l’unanimité. Bien sûr, il faut accrocher à ces dessins très typés années 80, mais le dessinateur de Watchmen livre là un de ses meilleurs travaux. Storytelling très varié et dynamique, décors fouillés, personnages bien caractérisés, dessin réaliste et minutieux, et puis cet encrage qui apporte juste ce qu’il faut de relief, l’ensemble est un véritable régal pour les yeux. La colorisation variée, douce et pastel de Robin Smith, elle aussi très typée 80s, met en valeur le grand travail de Dave Gibbons.

Les dessins sont donc à l’avenant pour cet album de qualité, au scénario malheureusement peut-être un peu trop audacieux et présomptueux malgré de grands moments. Une œuvre résolument à part, qui vaut le coup d’être découverte.

Derniers commentaires

  • Y The Last Man t.10
    Hello, Neat post. There's a problem with your site in internet explorer, wo... Suite...
    21/05/17 - 06h33
    Par Guest
  • Policier puis fantastique.
    Hello, Neat post. There's an issue along with your site in internet explore... Suite...
    14/05/17 - 16h14
    Par Guest
  • Glossaire
    This page really has all of the information I wanted concerning this subjec... Suite...
    04/05/17 - 05h14
    Par Guest
  • Glossaire
    I love your blog.. very nice colors & theme. Did you make this website your... Suite...
    04/05/17 - 01h14
    Par Guest
  • Into The Negative Zone
    I see your page needs some fresh & unique articles. Writing manually is tim... Suite...
    30/04/17 - 18h58
    Par Guest
  • Callipygie ?
    Great goods from you, man. I have understand your stuff previous to and you... Suite...
    29/04/17 - 03h17
    Par Guest
You are here: Dark Horse Martha Washington t.1 - Le Rêve Américain
icone_rss