Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Les Aventures de Luther Arkwright

 

Auteur Bryan Talbot
Editeur (Collection)
 Kymera
Date de parution
 Janvier 2006
Nombre de pages
 212
Prix 20 €
Episodes VO
 The Adventures of Luther Arkwright (publication éparpillée dans divers magazines de 1978 à 1989) 

 

 

Luther Arkwright a un don exceptionnel : lui seul est unique dans le multivers et n’a pas de double dans les différents parallèles. Ajoutez à cela des capacités psychiques hors du commun, et voilà l’agent parfait pour WOTAN, la police interdimensionnelle du parallèle 00.00.00.
Les années 80. Les Disrupteurs, eux aussi conscients de l’existence des parallèles, manipulent depuis longtemps le destin de l’Humanité afin d’asseoir leur domination en sous-main. Mais cette fois ils passent à la vitesse supérieure en retrouvant Firefrost, un artefact mythique capable de détruire le Multivers. Alors que le chaos se propage de manière exponentielle à travers les parallèles, un seul homme peut encore nous sauver.
Le parallèle 00.72.87. Dans une Angleterre dirigée par le descendant insane de Cromwell et son régime puritain dictatorial, Luther a une mission : provoquer un évènement suffisamment important pour modifier le cours de l’histoire de ce parallèle et faire sortir les Disrupteurs de leur cachette, seule possibilité pour WOTAN de les vaincre…

La révolution avant l'heure...

Bon alors résumer ce bouquin ne va pas être facile, j'ai même longtemps hésité avant de critiquer ce "monstre". Oui, on peut largement parler de monstre tant ce chef-d'oeuvre vaut le coup d'oeil. Bon, forcément, tout ce que je vais dire sera incomplet et même superficiel mais vous en parler vaudra quand même le coup je pense.


Alors, d'abord, les dessins : D'une immense complexité, très précis et maîtrisés, ils sont semblables à des gravures. Oui, rien de moins. Et ce qui pourrait sembler figé au premier abord se veut en réalité très dynamique, et certaines pages nous montrent bien comment Bryan Talbot s'est approprié énormèment des possibilités du médium.


Concernant le scénario, il s'agit d'un savant et très complexe mélange de science-fiction, d'aventure, qui suit en même temps la quête d'un homme, celle d'un pays (l'Angleterre du parallèle 72) et de toute l'existence. Le scénario extrêmement poussé rejoint des thèmes comme les dimensions parallèles ou également l'idée que l'on se fait de Dieu, en mettant en parallèle toutes les religions / cultures.


Bon je n'ai pas vraiment dû me faire comprendre, mais pour résumer, Les Aventures de Luther Arkwright est un must absolu, une histoire d'une complexité et d'une intelligence rare et tout simplement l'un des chefs-d'oeuvres du comics book, si ce n'est de la bande dessinée. En plus pour un prix extrêmement modique vue la qualité de l'édition.

Remarquable mais exigeant

Luther Arkwright a la singularité d'être unique dans le multivers et de pouvoir se déplacer librement entre les différentes réalités parallèles. De ce fait, il est un agent incontournable de WOTAN, l'agence du parallèle 00:00:00 qui tente de conserver la cohérence entre les différents parallèles sous la menace des disrupteurs. C'est sa mission qui l'amène (et je n'en dirai pas plus...) à participer à un conflit opposant les puritains parlementaristes au pouvoir guidés par un descendant de Cromwell à une résistance royaliste.

 

Voilà une lecture dont on se souvient !

Tout d'abord le premier contact n'est pas évident. L'objet est beau (grand format, planches superbes) mais rentrer dans le récit n'est pas une mince affaire. Cela demande effort, concentration et d'accepter de ne pas tout comprendre, quitte à y revenir par la suite.

Mais une fois que l'on est absorbé, c'est d'en sortir qu'il n'est pas évident. Alternant de main de maître, récits du passé de Luther et récits sur les différents parallèles, Bryan Talbot nous offre une œuvre majeure de la bande dessinée britannique.

Le graphisme est également inoubliable : ligne épurée, utilisation à bon escient de pleines pages voire de double pages. Talbot utilise une large gamme des possibilités de narration offerte par le médium, sans que pour autant cela tourne à l'exercice graphique (ce qui n'est pas l'objet de cet ouvrage).

 

Pour conclure, un classique inoubliable dont Kymera nous fait la joie d'une parution en français. Pourquoi se priver ?

Derniers commentaires

You are here: Dark Horse Les Aventures de Luther Arkwright
icone_rss