Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Kickback

Auteur
 David Lloyd 
Editeur (Collection)
 Carabas
Date de parution
 Mars 2006
Prix
 14,95 €
Nombre de pages
 128
Episodes VO
 Kickback #1-2

 

kickback

 

Une ville américaine, fantasmée, sombre, corrompue, sale. Une histoire de flics, un polar noir comme les ruelles de cette cité. Joe, un nom comme un autre, pour ce flic lâche et bien noté de ses supérieurs. Un flic qui sait fermer les yeux quand il faut, et faire le minimum pour que la ville ne sombre pas dans le chaos. Petites lâchetés, petits crimes, petite vie, malgré ses cauchemars constants.David Lloyd est le dessinateur de V pour Vendetta, l’une des oeuvres majeures de la bande dessinée, qui réalise enfin son premier album de bandes dessinées en solo.

Essai à moitié transformé

Cela fait toujours plaisir de voir des dessinateurs talentueux s'essayer au creator-owned. C'est le cas ici de David Lloyd, dessinateur célèbre pour V for Vendetta, rien de moins. Malheureusement, sur ce coup le pari est à moitié réussi.

Niveau scénario, Lloyd utilise une trame policière des plus classique, agrémentée de mémoire qui revient au fur et à mesure. C'est assez lourd, surtout niveau dialogue, mais néanmoins on sent que Lloyd veut nous raconter quelque chose de très personnel, et cette sensation que l'auteur est libre et veut enfin s'essayer à quelque chose tout seul compense pas mal sur ce point. Pour le reste, l'histoire est assez linéaire, pas de réelles surprises, hormis peut-être un personnage principal très bien cerné (l'intrigue est en fait une excuse au développement psychologique de ce personnage) et un final de toute beauté. Heureusement me direz-vous, pour une histoire policière.

S'agissant des dessins et de la couleur, Lloyd s'essaye à une nouvelle technique à base de scanage et de rescanage, ce qui nous donne au bout du compte un trait et des couleurs assez délavées. Au niveau du rendu, cela dépend simplement des scènes et des cases: parfois tout cela est assez hideux, et parfois l'ensemble est d'une grande beauté. C'est souvent du quitte ou double.
Au niveau de l'agencement des cases, Lloyd a une approche très cinématographique du genre, il connait son métier et le fait vraiment très bien.

En bref, un album qui vaut plus pour découvrir ce que donne du Lloyd en tant qu'auteur à part entière, un livre assez sympa et surtout très personnel, qui aurait gagné à être plus accessible pour le néophyte.

 

kickb

Derniers commentaires

You are here: Dark Horse Kickback
icone_rss