Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Le cavalier de l'Apocalypse

Après avoir démissionné du B.P.R.D., Hellboy s’aventure vers l’Afrique. Sur place, il fait la rencontre de Mohlomi, un étrange sorcier qui va accompagner le démon rouge lors d’une quête qui va le confronter aux fantômes de son passé.

Pour Mike Mignola et sa création, les deux récits qui composent ce Strange Place marquent un moment important pour la série.

Histoire charnière, The Third Wish fait le lien entre le cycle passé (les scénarii tournant autour de Hellboy au B.P.R.D.) et celui à venir (avec un fond plus introspectif). Notre bougon bicorne va se faire piéger par un être des profondeurs aquatiques qui, appréhendant le destin qui lui est promis, décide de sauver le Monde tel qu’on le connait (et, par la même occasion, sa propre peau) en emprisonnant le rejeton des Enfers. Bien que réfutant de but en blanc les accusations de ces maux à venir, Hellboy est obligé d’entendre le plaidoyer à son encontre et, quelque part, d’accepter le fait qu’il soit le moteur de la future Apocalypse.

The Island, quant à elle, voit Hellboy s’ouvrir au débat. Echoué sur une île où des épaves pirates parsèment le paysage, le démon rouge va suivre un parcours initiatique où, tout comme le lecteur, il en apprendra plus sur la création du monde, le dragon Ogdru Jahad et lui-même, acceptant finalement ce qu’il est. Parallèlement, Mignola prépare la suite en érigeant des forces démoniaques qui ne désirent pas céder leurs places et qui sont prêtes à en découdre avec Hellboy. Tout cela promet une évolution dantesque pour le titre.

D’un point de vue graphique, la série atteint sans doute son apogée. Les décors épurés à l’extrême du fond des océans et de cette île déserte conviennent parfaitement au style d’un Mike Mignola très inspiré. Jouant avec les ombres et autres zones à l’encrage noir profond, l’artiste confère une atmosphère toute particulière brillament maîtrisée de bout en bout. (Il faut noter au passage que The Third Wish, et uniquement cette histoire, existe dans une édition VF noir et blanc des plus réussies chez Delcourt, ce qui permet encore mieux d’apprécier le travail de Mignola). Aux couleurs, Dave Stewart contribue grandement aux atmosphères distinctes des deux récits. Pour The Third Wish, Stewart utilise des merveilleuses teintes mauves et bleutées envoutantes, tandis que, pour The Island, il adopte des nuances de jaunes, oranges et rouges. Un plaisir pour les yeux qu’on ne se lasse pas d’admirer encore et encore !

Sans aucun doute l’un des meilleurs recueils d’Hellboy, à conseiller de toute urgence !

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Derniers commentaires

You are here: Dark Horse Hellboy t.6 - Strange Places Le cavalier de l'Apocalypse
icone_rss