Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Hellboy - t.5 Conqueror Worm

Auteur
 Mike Mignola (scénario & dessin)
Editeur (Collection)
 Dark Horse Book
Date de parution
 Février 2004 (2ième édition)
Prix
 17.95 $
Nombre de pages
 168
Episodes VO
 Hellboy : Conqueror Worm #1-4
Correspondance VF
 Hellboy : Le Ver Conquérant (Éditions Delcourt)

 

At the end of World War II, American costumed-adventurer Lobster Johnson led an Allied attack on Hitler's space program, but not before the Nazis were able to launch the first man into space. Now, after sixty years, Hellboy is partnered with an artifical man - a Frankenstein's monster implanted by Bureau scientists with a bomb - to travel to the ruined castle in Norway to intercept the returning capsule, and its single passenger. . .the conqueror worm.

Tuer un homme c’est être un assassin, mais en tuer des millions c’est être un conquérant…

Berlin 1937, alors que le mystérieux justicier Lobster Johnson fait exploser le château de Hunte, le corps sans vie du physicien nazi Ernest Oeming est lancé dans l’espace pour d’obscurs desseins. En 1998, les agents du B.P.R.D. Roger et Hellboy doivent tous deux se rendre sur ces mêmes lieux pour réceptionner la capsule spatiale qui, 61 ans plus tard, revient à son point de départ…
 
Dans ce cinquième recueil, Mike Mignola délaisse les histoires courtes influencées par le folklore de divers horizons pour nous proposer un récit composé de 4 chapitres (ou épisodes) qui recentre le débat sur la mythologie du démon rouge. En effet, en plus de nous offrir un récit d’aventure aux côtés très ‘‘pulp’’ avec des personnages hauts en couleurs et rempli de rebondissements, l’auteur se concentre sur l’évolution du magnifique univers créé autour d’Hellboy. On en apprend par exemple un peu plus sur ces mystérieux aliens aperçus dans Seed Of Destruction et dont on ne savait rien. Mais surtout, Mignola donne du corps aux différentes figures qui jalonnent sa série. Roger, l’homoncule découvert par Abe, est ainsi merveilleusement développé. Ce non-être, créé à partir de matière sans vie, éternel inquiet métaphysique cherchant toujours le ‘‘pourquoi’’ de son existence, est finalement montré comme plus ‘‘humain’’ que les hommes qui dirigent le B.P.R.D. et qui n’hésitent pas à l’utiliser comme un objet. Plus loin dans le TPB, le nazi fou furieux Herman Von Klempt devient lui aussi intéressant, presque tristement attachant, quand il repense à quels buts futiles ses travaux ont servis. Mais Conqueror Worm, c’est aussi l’achèvement d’un cycle pour Hellboy, puisqu'à la fin du TPB, notre héros mangeur de pancakes envoie balader ses supérieurs et se met en route vers l’Afrique… Mais ça c’est une autre histoire !

Graphiquement, le titre est maintenant très bien rôdé. Le trait de Mike Mignola, si unique, mariant expressionisme allemand et sublime hommage au King of Comics Jack Kirby, tend vers l’épure pour ne garder que l’essentiel. Magnifié par la palette de couleurs d’un Dave Stewart des plus inspiré, qui donne profondeur aux dessins, les planches, comme des tableaux représentant les univers d’écrivains tels que H.P. Lovecraft ou Edgard Alan Poe, marquent la mémoire du lecteur. Et, avec des cadrages millimétrés et des compositions de pages qui savent donner vie et rendre rythme et dynamisme, l’artiste finit de convaincre ceux qui en doutaient encore de l’étendue de tout son talent.

Un des meilleurs recueils d’Hellboy, tout juste après Strange Places… Alors plus aucune hésitation : foncez !

Derniers commentaires

You are here: Dark Horse Hellboy t.5 - Conqueror Worm
icone_rss