Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Hellboy - t.1 Seed Of Destruction

Auteur
 John Byrne (scénario), Mike Mignola (scénario & dessin)
Editeur (Collection)
 Dark Horse Book
Date de parution
 Décembre 2003 (3ième édition)
Prix
 17.95 $
Nombre de pages
 128
Episodes VO
 Hellboy : Seed Of Destruction #1-4; Short story from San Diego Comic-con Comics #2; Short story from Comics Buyer's Guide
Correspondance VF
 Hellboy : Les Germes de la Destruction (Éditions Delcourt)

 

Hellboy is one of the most celebrated comics series in recent years. The ultimate artists' artist and a great storyteller whose work is in turns haunting, hilarious, and spellbinding, Mike Mignola has won numerous awards in the comics industry and beyond. When strangeness threatens to engulf the world, a strange man will come to save it. Sent to investigate a mystery with supernatural overtones, Hellboy discovers the secrets of his own origins, and his link to the Nazi occultists who promised Hitler a final solution in the form of a demonic avatar.

Le Grand Chaperon Rouge

A la demande du Troisième Reich, un sorcier à la solde des Nazis invoque les démons de l'Enfer pour déclencher le Ragna-Rok sur terre. De cette expérience ratée, apparaît alors Hellboy. Élevé par Trevor ‘‘Broom’’ Bruttenholm, un professeur américain spécialiste des phénomènes étranges et inexpliqués, il fait parti du B.P.R.D. et devient un enquêteur spécialisé dans le paranormal. Suite à la mort de son père adoptif, Hellboy va se retrouver face à face avec celui qui l’a appelé dans notre monde : Raspoutine !

Sur un script de John Byrne, Mike Mignola nous propose une première histoire dantesque qui introduit le personnage d’Hellboy mais également toute la mythologie propre à la série. Hautement influencé par des auteurs tels que H.P. Lovecraft ou encore Edgard Allan Poe, Mignola arrive sans peine à nous embarquer pour un monde chimérique où l’étrange et le bizarre font lois. Monstres abominables, sorciers diaboliques, Nazis cruels, side-kicks singuliers, le bestiaire et les figures gravitant autour d’Hellboy sont variés et captivants. Mais ce qui fait la force de la série, c’est le don qu’a l’auteur pour que son personnage principal soit rapidement attachant. Par quelques lignes de dialogues ou des punch-line bien senties, le démon rouge devient vite un compagnon qu’il est difficile de quitter. Ainsi, l’œuvre est lue d’une traite car il est littéralement impossible de laisser cette bande-dessinée de côté !

Digne héritier de Jack Kirby, Mike Mignola épure son trait le plus possible pour ne garder que l’essentiel. Son style, reconnaissable entre mille, utilise les jeux d’ombre (ou de noir, pourrait-on dire) à foison et ce, dans le but d’appuyer le côté fantastique de l’œuvre. Dans la même optique, les gouttières sont représentées en noir profond. Ce procédé, qui sera plus tard abandonné par l’illustrateur, accentue encore plus l’ambiance horrifique du récit. Cependant, cela a fâcheusement tendance à rendre les planches moins lisibles. Les personnages quant à eux, massifs et imposants, sont presque toujours représentés dans des poses qui insufflent de la dynamique au récit. Dynamique totalement soutenue par un storytelling rythmé et tout à fait maîtrisé. Utilisant savamment différents niveaux de zoom dans ces cadres, Mignola assure une montée en tension dans l’action qui agrippe le lecteur pour ne le lâcher qu’une fois la dernière page tournée.

La colorisation, élément vital de la série, est effectuée par Mark Chiarello. Si l’on est encore très loin des magnifiques aplats de Dave Stewart (qui lui succédera plus tard), Chiarello pose tout de même les bases de la charte graphique qui suivra Hellboy tout au long des futures mini-séries. Teintes inhabituelles et rendu final très sombre.

Même si, graphiquement, le titre n’est pas encore à son apogée (cf. le magnifique The Third Wish dans le recueil Stange Places), Seed Of Destruction reste une œuvre séminale pour Hellboy (évidemment), mais aussi plus généralement pour tout un pan des comics de style fantastique ou horreur. La genèse d’un mythe !

Derniers commentaires

You are here: Dark Horse Hellboy t.1 - Seed Of Destruction
icone_rss