Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Hellboy - t.8 Darkness Call

Auteur
 Mike Mignola (scénario), Duncan Fegredo (dessins)
Editeur (Collection)
 Dark Horse Books
Date de parution
 Juin 2008
Prix
 19,95$
Nombre de pages
 200
Episodes VO
 Hellboy : Darkness Calls #1-6
Correspondance VF
 Hellboy : L'Appel des Ténèbres (Éditions Delcourt)

 

 

Hellboy has finally returned from his adventures at sea, but no sooner has he settled on land than a conclave of witches drags him from his respite and into the heart of Russian folklore, where he becomes the quarry of the powerful and bloodthirsty witch Baba Yaga. Bent on revenge for the eye she had lost to Hellboy, Baba Yaga has enlisted the aid of a deathless warrior who will stop at nothing to destroy Hellboy. Creator Mike Mignola turns over drawing duties to Duncan Fegredo (Enigma, Ultimate Adventures) for a new chapter in the life of the World's Greatest Paranormal Investigator. Hellboy: Darkness Calls collects the entire six-issue miniseries, along with two new epilogues-one drawn by Mignola, and one by Fegredo-and an extensive sketchbook section from both artists and includes many plot elements from the major motion picture, Hellboy 2: The Golden Army, directed by Academy Award winner, Guillermo del Toro and slated for release in July 2008!

Grosse déception!

A peine revenu de son périple sous les mers, Hellboy se voit retirer de sa retraite par une assemblée de sorcières qui le précipite au beau milieu d'un univers de légendes folkloriques russes. Traqué par la revêche Baba Yaga, encore aveuglée par la vengeance, l'ex-enquêteur du B.P.R.D. déambule cet univers étrange, entre et réalité...

A priori, il ne semble pas facile (voir impossible) de succéder à Mignola sur ce titre... En effet, Hellboy sans le trait si caractéristique de son créateur ça le fait vraiment moins... Fegredo reprend donc les crayons et bien que le gars y mette toute la bonne volonté du monde il est littéralement impossible d'empêcher le lecteur de faire la comparaison avec les 7 autres recueils précédents... Qu'on ne se méprenne pas, Fegredo est loin d'être mauvais... C'est juste que la succession est peut-être un peu lourde à porter pour ses frêles épaules... Un dessinateur avec un caractère plus fort et qui se serait approprié totalement le personnage (quitte à dévier de la charte graphique à laquelle les lecteurs sont attachés) aurait sans doute été préférable...

Pour ce qui est du scénario, ce n'est pas très folichon non plus ! Mignola, au lieu de faire progresser le personnage principal comme ce fut le cas dans le merveilleux The Third Wish, nous offre un espèce de revival de ses premières aventures (notamment Wake The Devil) sous la forme d'une course à la vengeance en (ré-)utilisant les personnages de Baba Yaga, Ilsa Haupstein et Vladimir Giurescu... Alors oui, ça bastonne dans tous les sens, les punchlines (toujours autant réussies) pleuvent à flot... Mais Hellboy ce n'est pas que ça!!! Et le reste du récit fait bien pâle figure... Toutefois, l'épilogue laisse augurer du bon pour la suite... Alors espérons!

En bref, et bien c'est une énorme déception, tout simplement...

Ca ressemble à du Mignola, mais ça n'est pas du Mignola

Tiens tiens, du Hellboy non dessiné par Mike Mignola... Étrange... Mais bon, le remplaçant étant le grand Duncan Fegredo, j'avoue avoir été rassuré. Alors, il sait y faire, il n'y a rien à redire là-dessus (storytelling, dynamique des cases, puissance de trait... ), seulement, ici, Fegredo semble avoir du mal à se défaire de son aîné Mignola, et nous propose un mix de son style et du style si particulier de Mike Mignola. Fegredo a beau être bourré de talent, on le sent hésitant sur cet album. Mais bon, c'est vraiment chipoter, tant Fegredo est un excellent dessinateur, et nous sert de splendides scènes d'action tout au long du récit.

Et de l'action, il y en a. Mignola nous pond un récit centré sur les coutumes, les rites russes, sa magie et ses personnages mythologiques, où Hellboy passe son temps à essayer d'échapper à ses poursuivants. Et des poursuivants, il y en a. Mignola reprend une flopée de personnages déjà vus dans les opus précédents, ce qui est un bon point pour donner de la consistance à son univers, mais rend le tout assez lourd, avec beaucoup de renvois aux épisodes précédents (et il faut suivre !). A part ça, le récit est très sympathique, se lit très bien, mais reste assez vain : à part un enchaînement de scènes d'actions entre Hellboy et X, Y puis Z, certes très plaisantes, le récit reste très simpliste. Du Hellboy sans la profondeur qu'avaient les tomes précédents.

En bref, un récit totalement à l'opposé des précédents, où le rythme est effréné et l'action omniprésente, ce qui, malheureusement, rend le récit assez creux, servi par un dessinateur de talent qui, malheureusement, peine à s'affranchir de son prédécesseur. Un récit bon, sans plus.

Derniers commentaires

  • Y The Last Man t.10
    Hello, Neat post. There's a problem with your site in internet explorer, wo... Suite...
    21/05/17 - 06h33
    Par Guest
  • Policier puis fantastique.
    Hello, Neat post. There's an issue along with your site in internet explore... Suite...
    14/05/17 - 16h14
    Par Guest
  • Glossaire
    This page really has all of the information I wanted concerning this subjec... Suite...
    04/05/17 - 05h14
    Par Guest
  • Glossaire
    I love your blog.. very nice colors & theme. Did you make this website your... Suite...
    04/05/17 - 01h14
    Par Guest
  • Into The Negative Zone
    I see your page needs some fresh & unique articles. Writing manually is tim... Suite...
    30/04/17 - 18h58
    Par Guest
  • Callipygie ?
    Great goods from you, man. I have understand your stuff previous to and you... Suite...
    29/04/17 - 03h17
    Par Guest
You are here: Dark Horse Hellboy t.8 - Darkness Calls
icone_rss