Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Fear Agent, t.1 Re-Ignition

Auteur
 Rick Remender (scénario), Tony Moore (dessin)
Editeur (Collection)
 Dark Horse
Date de parution
 Mai 2007
Prix
 13.95 $
Nombre de pages
 112
Episodes VO
 Fear Agent #1-4
Correspondance VF
 Fear Agent, t.1 Re-Ignition (Éditions Akileos)

 

When down and out alien exterminator, Heath Huston stumbles upon an extraterrestrial legion of amoebas preparing to annihilate the Earth, he's forced to choose between the bottle and resuming his roll as a peace keeper, as The Last Fear Agent. Heath's former band of soldiers, the Fear Agents was comprised of a group of the last remaining humans on Earth, whose sworn duty was the protection of their home world against alien invaders. A number of years after preventing a large scale invasion of Earth, the Fear Agents were all slaughtered in a mysterious incident.

Le poivrot de l'espace !

Quand l'exterminateur d'aliens Heath Huston tombe sur un gigantesque complot extra-terrestre visant l'anéantissement pur et simple de l'humanité toute entière, il doit laisser de côté sa bouteille de whiskey et reprendre son rôle de gardien de la paix intergalactique en tant que dernier Fear Agent encore vivant…

Qu'est-ce donc que ce Fear Agent ? De la SF old-school ? De l'action décérébrée et bien bourrine ? De l'horreur gore ? Du comique débile ? Oui, c'est tout cela passé au mixer et élevé à la puissance 10 ! En rendant un hommage décalé aux vieilles séries fantastiques du Golden Age, Rick Remender se lâche totalement et nous narre les improbables mésaventures d'un antihéros qu'on a tout de suite envie d'adopter. Son Heath Huston c'est un peu le pote qu'on ne présente pas à sa copine, un Han Solo texan à la gueule de bois et aux chaussettes trouées qui n'en à rien à foutre de rien et qui ne pense qu'à se dégotter de la bibine… Tout un programme ! Et quand en plus l'auteur le place avec malice dans des situations incongrues et toutes plus folles les unes que les autres, l'amateur de séries outrancières et politiquement incorrectes sera sans aucun doute ravi !

Derrière les crayons, Tony Moore remplit bien le cahier des charges. Le dessinateur des premiers Walking Dead et de The Exterminators insuffle en effet une réelle énergie au récit tout en appuyant très fortement le côté drolatique de la série. Plans gore et craspecs, onomatopées kitch et retentissantes, visage expressifs et grimaçants, les planches de Moore fourmillent de petits détails amusants (les fans de SF se feront d'ailleurs un grand plaisir de déceler les divers hommages disséminés dans la BD). Et même si on aurait souhaité avoir des compositions de pages un peu plus innovantes, le storytelling de l'artiste reste très dynamique, efficace et au service de l'histoire. Au final, le style de Moore passe donc comme une lettre à la poste et demeure très plaisant à suivre.

Amoureux de SF déjantée, d'humour de potache et d'antihéros indéfendables… Ce Fear Agent est fait pour vous !

I'm a poor lonesome Space Cowboy

Début des aventures de Heath Huston, par Rick Remender et Tony Moore. Heath Huston est un terrien, alcoolique, qui parcourt l'Espace dans son vaisseau doté d'un ordinateur intelligent, de sexe féminin, à la recherche de contrats lui permettant de vivre.

C'est à peu près, tout ce qu'on sait de lui quand il est appelé au secours d'une station spatiale qui ne donne plus aucun signe de vie. Là-bas, il rencontre une autre humaine, seule comme lui, Mara. Ils  y trouvent des guerriers aliens, qui ont quasiment détruit la Terre ,et qui projettent de finir le boulot. Heath ne peut laisser faire ça et tente de les arrêter. Mais tout ne se passe pas comme prévu ...

Histoire débordant d'humour, cette série est une bouffée d'air frais. On se régale des dialogues, on se délecte des armes dont se servent les personnages, qui font tourner notre imagination à fond les ballons, on apprécie les personnages qu'on croise.

Graphiquement, c'est, là aussi, un sans faute, tant dans les personnages aliens qu'humains, ainsi que les designs des véhicules, combinaisons, armes, etc ... Les décors, également, se révèlent somptueux. Tony Moore se révèle, à mon sens, bien plus à l'aise dans cette série que dans Exterminateurs.

Un premier chapitre qui augure du tout bon pour la suite. Si vous n'avez pas encore découvert cette série, il est temps de vous y mettre.

Derniers commentaires

You are here: Dark Horse Fear Agent t.1- Re-Ignition
icone_rss