Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Chosen

Auteur
 Mark Millar (scénario), Peter Gross (dessins) 
Editeur (Collection)
 Dark Horse Books
Date de parution
 Novembre 2005
Prix
 9,95$
Nombre de pages
 72
Episodes VO
 Chosen #1-3
Correspondance VF
 Chosen: L'élu (Éditions Bamboo)

 

 

A truck crushes 12-year-old Jodie Christianson, and he is rushed to the hospital. Miraculously enough, he is unscathed. Not unchanged, however, for on returning to school, the erstwhile D student correctly answers every question put to him. He cures one friend's asthma and another's bad vision, changes some water into wine, and after the truck driver's son bullies him, raises the man from a coma. Even before then, Jodie has wondered, Could I be Jesus come again? Faithless Father O'Higgins assures him he isn't, but at the climax of Millar's cleverly developed story, even the priest becomes a believer. An anticlimax is also at hand, and as he reveals in the appended writer-artist dialogue, artist Gross has hinted at it all along. Most readers won't spot the warnings, having been thoroughly absorbed in Millar's skillful characterizations and manipulation of details from the Gospels. Gross' rather bland artwork, made more divertingly kitchen-sinkish by Jeanne McGee's dusty pastel colors, lulls one's attention, too. Few will mind the con job, though. This is a helluva cautionary tale.

L'élu

Jodie Christianson à douze ans. Sorti miraculeusement indemne d'un accident impliquant un poids lourd, il découvre qu'il est la réincarnation du messie Jésus Christ. Il peut changer l'eau en vin, guérir les blessés et est devenu une mine intarissable de connaissance… Comment sa famille, ses amis et lui-même réagissent-ils ?

Une chose est sûre, Millar n'est jamais aussi intéressant que lorsqu'il écrit pour sa ligne Millarworld. Libéré du carcan imposé par les grandes maisons d'édition sur leurs personnages phares, l'auteur écossais se lâche et utilise des idées innovantes qui lui permettent d'aller vers des territoires inexplorés… Ici pour Chosen, et comme avec Wanted, Millar joue finement, pose ses pions, fait gentiment avancer son histoire tout en développant ses personnages, pour au final surprendre le lecteur de bien belle façon. En effet, bien malin (dans les deux sens du terme) celui qui devinera le retournement final de ce récit. Et pourtant dès la deuxième lecture, on se rend compte que les indices et clins d'œil sont bels et bien présents tout au long des cases, et qu'une fois de plus le scénariste s'est bien joué de l'anagnoste jusqu'à le rouler dans la farine…

Niveau dessin, c'est également très bon. Le trait simple et épuré de Peter Gross est magnifiquement mis en couleur par sa compagne, Jeanne McGee. Les choix de coloris de l'artiste s'allient parfaitement avec le style de Gross et évoluent tout au long du récit  pour une montée en puissance parallèlement au scénario de Millar.

Un comics à posséder dans sa collection.

Derniers commentaires

You are here: Dark Horse Chosen
icone_rss