Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

B.P.R.D., t.11 The Black Goddess

Auteur
Mike Mignola, John Arcudi (scénario), Guy Davis (dessin)
Editeur (Collection)
Dark Horse
Date de parution
Octobre 2009
Prix
17.95 $
Nombre de pages
152
Episodes VO
B.P.R.D.: The Black Goddess#1-5
Correspondance VF
Inédit, à paraître (Éditions Delcourt)

 

With Liz gone and their most powerful enemies banding together for a final, catastrophic attack, Abe, Kate, and Johann must determine the price of their souls as they decide where their loyalties lie - and whether the life of a friend is more valuable than the fate of the world. B.P.R.D.: The Black Goddess collects the second arc of the Scorched Earth trilogy, pulling together threads from the beginning of the series, with a twist that will shake the worlds of B.P.R.D. agents and readers alike.

Le homard aux pinces noires

Le Bureau a finalement appris qui hantait Liz Sherman depuis des mois : Memnan Saa. Mais maintenant, cet étrange personnage la retient captive afin d’utiliser ses pouvoirs pour contrôler le feu de la Déesse Noire. Alors qu’une équipe du B.P.R.D. part à la recherche de Liz, les forces inhumaines que Saa désire lui aussi contrer s’élèvent des tréfonds de la Terre pour livrer une épique bataille qui marque le début d’une guerre apocalyptique…

Deuxième partie de la trilogie annoncée Scorched Earth, The Black Goddess fait donc suite au très bon The Warning. Tournant autour de l’équipe qui part retrouver la pyrokinèsiste Liz Sherman, retenue prisonnière par Memnan Saa, le scénario se concentre principalement sur ce dernier. Mignola et Arcudi pondèrent donc quelque peu la cadence du récit en l’agrémentant de nombreux flash-back et explications à propos de ce mystérieux protagoniste. Là où l’on perd malheureusement en fluidité (ces constants allers-retours entre présent, passé et passages explicatifs ne sont en effet vraiment pas toujours des plus digestes), on y gagne grandement en compréhension (qui faisait tout de même un peu défaut jusque là). Par contre, au niveau de l’action, ça fleure bon le pulp et la série B ! et surtout en ce qui concerne les différents intervenants (la caractérisation des personnages est toujours bien dirigée par Arcudi), on n’est pas du tout déçu. Les deux auteurs confirment la direction prise sur cette série depuis maintenant plusieurs tomes en construisant un développement solide et ce, pour chacun des membres du B.P.R.D. Et ce n’est pas cette dernière planche en forme de cliffhanger monstrueux qui nous fera dire le contraire…

Pour la partie graphique, l’excellent Guy Davis continue son travail d’une qualité toujours impeccable et constante. Dans ce volume, on retiendra évidemment les moments de bravoures que sont les scènes de batailles qui voient s’affronter une poignée de militaires aux bataillons de grenouilles (elles sont de retour!) qui les submergent, ou encore tout le bestiaire des divers monstres fantastiques toujours magnifiquement amenés à la vie par l’artiste. Maîtrise de la narration classique, trait gras somptueux, ce n’est encore pas ici que Guy Davis nous fera changer d’avis sur son compte. Encore moins quand les superbes couleurs de Dave Stewart viennent appuyer avec goût de magnifiques scènes qu’on pourrait croire tout droit sorties de l’Enfer de Dante…

En bref, et malgré une légère baisse de rythme due à une surcharge de passages explicatifs, ce deuxième acte de la trilogie Scortched Earth tient tout de même bien la route et continue à titiller de bien belle manière les sens du lecteur… Vivement la conclusion !

Derniers commentaires

You are here: Dark Horse B.P.R.D. t.11 - The Black Goddess
icone_rss