Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Aliens: Stalker

Auteur
  David Wenzel
Date de parution
  Juin 1998
Prix
  2$50
Nombre de pages
  32
Parution VF
  Alien: Stalker + Wraith (Ed. Wetta Worldwide, 7.95€)


 

Au temps des vikings, Rainulf, le "faucheur d'ombres", est désigné pour anéantir une créature venue du monde sous-terrain. Une créature à la peau dure comme l'acier, une créature que l'on désignera des siècles plus tard sous le nom d'Alien...

De bonnes idées mais un traitement raté.

Aliens: Stalker, c’est la preuve qu’à travers le biais de contes et de mythes, les peuples d’autrefois avaient déjà eu affaire à des Aliens. Cette histoire nous est racontée par l’artiste David Wenzel, que je ne connaissais pas auparavant.

Et que dire de ce récit ? Des bonnes idées, il y en a à la pelle, malheureusement c’est le traitement qui coince : que ce soit une narration tordue et plombante, assez difficile à suivre, ou un graphisme certes esthétiquement très joli (c’est de la peinture) mais tout sauf intuitif et peinant à rendre une ambiance à l’ouvrage, l’histoire se révèle très lourde à suivre et donc pénible à lire.
 
Quelques morceaux viennent toutefois améliorer un peu l’ensemble, mais c’est dommage de voir un tel amas de bonnes idées (l’histoire en elle-même est très bonne) gâchée par un traitement, non pas bâclé, mais fait par un auteur apparemment plus apte à faire des belles illustrations qu’à raconter une histoire. Dommage.

Aliens et les Normands

Suite des mini-récits Aliens de Dark Horse parus chez Wetta (vous vous souvenez, le classement alphabétique, tout ça ...).

Cette histoire de David Wenzel, aussi bien au scenario qu'au dessin est, des 4 que j'ai lues pour l'instant (j'ai encore Labyrinth sous le coude) est celle que j'ai préférée. Envoyer un Alien chez les Vikings est aussi original que brillant, et nous place dans une perspective différente de tout ce qu'on a pu lire jusqu'à maintenant : la croyance et la peur face au surnaturel. Alors, certes, le récit a ses défauts : il contient des longueurs (un comble pour un one-shot de 20 pages) et se perd en route, mais nous régale quand même d'un point de vue original pour un combat entre des humains et un Alien. Car c'est dans ce combat que réside tout l'intérêt du récit, et il vaut le coup à lui tout seul.

Les dessins peints de Wenzel sont magnifiques, très expressifs et détaillés (au niveau des personnages, hein, vu que le décor est inexistant), ce qui est un sacré tour de force si l'on considère que les Vikings ne sourient pas ... et dégagent une force, aussi bien des personnages que de l'action, qui nous met une belle claque.

Un ouvrage à posséder si on est fan des Aliens.

Derniers commentaires

You are here: Dark Horse Aliens one-shots Aliens: Stalker
icone_rss